(extrait du guide techniques - utilisation des normes enrobés à chaud du SETRA et Circulaire n°2001-39 du 18 juin 2001 relative à la gestion des déchets du réseau routier national.)


1. Les normes :

1.1. Introduction :

Les normes NF EN prévoient ajourd'hui deux approches différentes pour la formulation des enrobés.


Ces deux approches ne peuvent se combiner, il faut donc choisir entre l'une ou l'autre.


Important : il est rappelé que la teneur en liant est exprimée en pourcentage par rapport à la masse totale de l'enrobé.

1.2. Références normatives, terminologie :

En terme de caractéristiques de compositions, de formulation et de maîtrise de production, les spécifications des matériaux bitumeux « français »fabriqués sur nos postes d'enrobages sont référencés sous les normes suivantes :



2. Matériaux bitumineux utilisés en France, utilisation et caractéristiques :

Les matériaux bitumineux utilisés pour les couches de chaussée sont les suivantes :



3. Epreuve et niveau de formulation pour les enrobés :

3.1. Epreuve de formulation :

L'épreuve de formulation est réalisée en laboratoire. La réalisation d'une épreuve de formulation propre à chaque chantier n'est pas obligatoire, les résultats d'épreuves antérieures pouvant être utilisés.

Le choix de l'utilisation des résultats antérieurs ou de la réalisation d'une épreuve de formulation doit être fait en considérant l'enjeu du chantier, son volume, l'âge des études et leurs représentativités. L'étude doit dater de moins de 5 ans pour les cas courant et par exemple de moins d'un an dans les cas spécifiques.

3.2. Niveau de formulation :

Cinq niveaux d'épreuve de formulation sont définis :

La production des résultats des essais de l'épreuve de niveau 1 est obligatoire pour les enrobés utilisés sur chaussées circulées.



4. Caractéristiques des granulats :

Les caractéristiques des granulats doivent être conformes à la norme NF EN 13043 et aux dispositions complémentaires de la norme NF P 18545.



5. Liants d'enrobage :

Les liants d'enrobages utilisés sont conformes aux normes pour les bitumes purs (NF EN 12591), les bitumes durs (NF EN 13924) et les liants modifiés (NF EN 14023).


Les liants spéciaux ne faisant pas encore l'objet de normes peuvent également être utilisés pour les enrobés et les asphaltes coulés.



6. Agrégats d'enrobés :

Conformément à la circulaire des ministères de l'aménagement du Territoire et de l'environnement (MATE) et du ministère de l'Equipement des Transport et du logement (METL)n°2001-39 du 18 juin 2001;


Il n'existe aucun inconvénient technique à réutiliser dans la limite de 10% des agrégats d'enrobés dans la fabrication des enrobés pour couche de fondation et pour couche de base, constituant le corps de chaussée, ainsi que dans la fabrication des enrobés pour couche de liaison moyennant une élaboration convenable (concassage, criblage). Dans ces trois cas de figure, il n'est pas nécessaire d'effectuer des études préalables de caractérisation d'agrégats. Les formulations correspondant à ce taux de réutilisation de fraisats sont systématiquement admises. L'utilisation dans ces couches à des taux supérieurs est possible mais nécessite obligatoirement la réalisation d'études préalables de caractérisation des agrégats et de formulation des mélanges.


Pour les couches de roulement deux cas peuvent être distingués :

La norme NF EN 13108-8 permet la classification des agrégats d'enrobés.


Les catégories d'agrégats d'enrobés sont définies en fonction:



7. Fabrication, mise en oeuvre, conrôles :

La norme NF EN 98-150-1 précise :